janv. 312010
 

Le soleil est revenu sur la Californie (je vous avais bien dit que l’on n’aurait pas longtemps a attendre) donc ce dimanche nous avons quitte notre megalopole des anges, direction un parc a 2h de route, le Joshua Tree National Park.

Nous sommes donc partis de bon matin, 9h30 dans la voiture (exceptionnel pour un dimanche). Arrives sur place un peu apres 11h30, direction le Visitor Center: les frais d’entree sont de $15 par voiture (peu importe que vous soyez 1 ou 5) et le ticket est valable pour 7jours (sympa pour ceux qui restent camper). Nous prennons en meme temps une map du parc (la meme que celle que l’on peut imprimer via leur site web mais en plus grand donc plus lisible) ainsi que la “Gazette du Parc”, et direction l’aventure … ou presque.

Premiere impression, oui c’est bien un desert, oui il fait sec mais non il ne fait pas chaud! Il faisait 11C alors que l’on avait 17C a Pasadena… Apres reflexion on s’est dit que c’etait bien mieux comme ca parce que crapahuter dans les rochers avec 40C a l’ombre bah ca ne le fait pas trop… Il faut egalement savoir qu’il n’y a pas de restaurent ou de point bouffe dans le parc, donc il faut rentrer avec sa nourriture et surtout son eau, car pas d’eau potable non plus ! Et prevoyez beaucoup d’eau car meme s’il ne fait pas chaud (en hiver), il fait tres sec et l’on se dehydrate vite (d’experience croyez nous) !

Pour la petite histoire, le parc est appele ainsi du fait de la presence des “Joshua Trees” (original non), sorte d’arbres difformes… La plupart d’entre vous connaissent cet arbre de nom, et ils peuvent je pense remercier U2 pour cela. Sachez cependant que le fameux Joshua qui est present sur la pochette de l’album, et bah il vient pas de ce parc national ! Et non, il habitait dans la Death Valley et depuis il a ete abattu… bouhouh paix a son arbre ! Et ca je l’invente pas, c’est le guide du routard qui l’a dit !!

Allez aux visites maintenant, si vous regardez la carte ci dessous, les endroits ou nous sommes alles sont signales d’un cercle rouge, je vais les reprendre un a un pour que cela soit plus clair :

  • Keys Ranch

Accessible uniquement accompagnes de Rangers, $5/personne la visite. Nous devions donc normalement faire cette balade pour decouvrir le desert, sa faune et sa flore. Sauf que nous avions 1h a attendre avant le debut de la visite, et qu’en lisant la gazette, on s’est apercu que c’etait plus du blabla sur les premiers habitants du desert. Bref, on s’est dit que cela serait plus sympa d’aller suivre les diverses randos proposees autour des “Points of Interest” que de perdre du temps a attendre.

  • Barker Dam

Ancienne station miniere, ou durant la belle epoque, on ete trouve environ $280 000 d’or (parait-il..). Petite balade de 2miles de long autour des rochers, avec des panneaux nous expliquant de temps en temps ce qu’est tel arbre ou tel type d’oiseau… Nous avons suivi la piste puis avons grimpe (parfois haut) sur les rochers pour avoir quelques autres points de vue. Les paysages sont magifiques, trouver un lac en plein milieu du desert est plutot stupefiant, puis l’on remarque que c’est en fait un barrage (et la on comprend mieux d’un coup)! On a eu la chance de voir un colibri, sur une branche, bah oui sinon vu a la vitesse qu’il vole on n’aurait pas vu grand chose…
Il faut compter une petit heure pour faire les 2miles en faisant des detours comme nous avons fait, la piste est accessible a tout le monde, donc pas la peine d’avoir 26ans et d’etre des athletes pour s’y aventurer !

  • Cholla Cactus Garden

Ce “jardin” se trouve dans la deuxieme partie du parc, dans le desert du Colorado. Les montagnes sont differentes, pas d’amas de blocs et il n’y a plus de Joshua Trees. C’est le coin des cactus. A l’entree evidemment on nous previent que les cactus sont “hazardous” donc dangereux, qu’il vaut mieux ne pas les toucher (sans blagues !) et qu’ils s’accrochent sur un peu tout (on en a fait l’experience). Au loin, on voit le desert du Colorado, a perte de vue ou presque, coin inhospitalier et non habite a ce qu’ils disent dans le “guide a voir” d’Hachette (non pas le routard cette fois, je diversifie mes sources !)

  • Keys View

Point d’observation de toute la vallee, du desert et des montagnes. Il parait qu’en temps clair et si la pollution de L.A. ne vient pas tout boucher, on voit jusqu’aux montagnes du Mexique. Nous on les apercevait tres difficilement, elles sont tout au fond apres le lac sur la premiere photo. On voit egalement Palm Spring, la ville au centre de la deuxieme photo, et le mont je sais plus quoi, point culminant de la Californie (celui qui est dans les nuages) et enfin la grande faille de San Andreas, la chaine noire qui traverse en long la troisieme photo.
Malheureusement, on avait le soleil en pleine poire, donc meme en mode contre jour avec l’appareil photo, cela ne rend pas grand chose…

  • Hidden Valley

Derniere petite balade de la journee, autour des amas de pierre (a nouveau) et de retour dans la partie du parc, desert du Mojave. Mon ami “le routard” m’informe que selon la legende, les voleurs de betails y cachaient leur prise, donc moi je vous l’ecris, ca vous aidera a comprendre le pourquoi du “Hidden Valley”… Comme le soleil se couchait, il commencait a pas faire chaud, surtout a l’ombre, donc on a moins crapahute, on s’est contente de suivre le chemin, ou presque. Les tranchees que vous voyez sur les roches, sont les endroits ou l’eau a ruissele et a donc erode les blocs de granit pour leur donner cette forme arrondie. Si vous apercevez des gens au sommet de certains blocs, ils font de l’escalade, le parc de l’arbre Joshua est tres repute pour cela.

Voila, la conclusion de notre petite excursion, est la suivante: ce parc est tres sympatique, c’est agreable d’etre a l’air pur et au calme. Il est certes surement moins impressionnant que la Death Valley ou le parc de YellowStone mais a “seulement” 2heures de route de chez nous contre 5h pour la Death Valley et 18h pour YellowStone (oui c’est grand les USA !), on a trouve que c’etait plutot un bon compromis…

janv. 012010
 

Premier jour de répit depuis que nous sommes arrivés (bah oui on a enfin un chez nous aménagé) nous avons décidé de faire nos touristes. Direction donc les quartiers d’Hollywood et de Beverly Hills, des fois que l’on croise des stars !!

Nous avons tout d’abord garé la voiture au Hollywood & Highlands, un centre commercial sur Hollywood Bvd.
Nous sommes remontés sur Hollywood Bvd jusqu’au “Chinese Theater”, où les stars laissent leurs empreintes de pieds et de mains :

 

Nous avons ensuite descendu Hollywood Bvd, en suivant les très nombreuses (2400 !) étoiles qui bordent les deux côtés de la route.

  

On est passé devant le “Kodak Theater” où se déroulent tous les ans les
Oscars. Chaque film ayant remporté l’oscar du meilleur film est listé
sur les colonnes à l’intérieur, dont le Titanic en 1997 …

De nombreux musées, plus ou moins intéressants et attrapes-touristes bordent également le Bvd, nous nous renseigneront sur ceux qui valent le coup.
Notez qu’en plus des stars du cinéma, des chanteurs connus, des réalisateurs et des scénaristes, quelques personnages de fiction animée sont présents, aussi bien en empreinte qu’en étoile.
Nous avons trouvé Donald mais pas Mickey! Promis la prochaine fois, on l’aura !!

 

Nous avons ensuite pris “Sunset Bvd” pour attérir dans Beverly Hills, où j’ai fait ma pretty woman dans Rodeo Drive… Enfin sans la carte bleue de Richard, trop bête !!

  

Nous avons ensuite pris quelques rues au hasard pour admirer les maisons à plusieurs millions de dollars, dont certaines sont vraiment de très mauvais goût et très môches!
Puis nous avons suivi le très célèbre “Mulholland Drive”, qui arpente la colline d’Hollywood, où cette fois les maisons étaient super sympa, avec une vue imprenable sur L.A. DownTown … Un jour peut-être si on devient riche Lol !!
Puis au détour d’un virage, petit parking avec vue dégagée sur tout L.A. … Comme le soleil se couchait, nous en avons profité pour admirer le coucher du soleil !